Le DLA : un dispositif pour accompagner et développer la vie associative

  • 11 décembre 2019
  • Elus - Professionnels de l’animation

Documents techniques et réglementaires

Si vous souhaitez développer votre propre action associative ou si vous souhaitez accompagner le développement de la vie associative de votre territoire, le Dispositif Local d’Accompagnement peut vous y aider.

Un dispositif mal connu

Le DLA est un dispositif déjà ancien mais encore mal connu dans notre département.

Créé en 2002, sous l’égide du ministère du travail, puis généralisé dans tous les départements à partir de 2004 le Dispositif Local d’Accompagnement est un programme national d’intérêt général s’adressant à des structures dites d’utilité sociale (associations et SCIC essentiellement).

Ce dispositif, totalement gratuit, offre un accompagnement spécifique.

Il aide à construire des solutions visant à pérenniser et/ou développer l’activité associative. Son objectif premier est la sauvegarde ou le développement de l’emploi. La grande particularité de ce dispositif est de présenter des orientations stratégiques définies au niveau national par l’Etat (depuis 2018 le pilotage du dispositif est assuré par le ministère de la Transition Ecologique et Solidaire) et déployées dans chaque département.

Dans l’Ariège « BGE Sud-Ouest » et la « Ligue de l’Enseignement » portent conjointement le dispositif depuis 2017. La Ligue de l’Enseignement prend spécifiquement en charge les secteurs famille/ enfance/ jeunesse, animation sociale, sport et culture.

Les étapes d’intervention

L’intervention dans le cadre du DLA peut schématiquement être scindée en 4 étapes.

1. ACCUEIL : temps d’échange et d’information entre le « chargé de mission DLA » et la structure pour notamment déterminer la pertinence d’une « intervention DLA », ou réorienter la structure vers un autre dispositif.

2. DIAGNOSTIC PARTAGÉ : réalisation, avec la structure, d’un diagnostic complet de sa situation (activité, gouvernance, ressources humaines, partenariats, situation financière…), de sa capacité de consolidation économique et de ses besoins d’accompagnement.

3. ACCOMPAGNEMENT : mise en œuvre d’un accompagnement de la structure sous la forme d’une ou plusieurs missions de conseils réalisées par des prestataires experts et financées par le DLA. En fonction de la problématique traitée, cet accompagnement peut prendre plusieurs formes :

  • Un accompagnement individuel : l’association diagnostiquée est la seule à bénéficier de l’accompagnement de l’expert mandaté.
  • Un accompagnement collectif : plusieurs associations peuvent être concernées par la même problématique, ce qui les amène à être accompagnées ensemble. Par exemple, en 2017 dans notre département 6 associations culturelles ont pu bénéficier d’un accompagnement collectif sur le thème de l’accès aux financements du mécénat en milieu rural.

4. SUIVI : suivi du plan d’accompagnement par le DLA qui en mesure son impact sur le développement des activités et des emplois et peut, si besoin, mettre en route un accompagnement complémentaire (on parle alors de post-accompagnement).

Pour la résolution de situations d’ordre stratégiques et structurel

Le DLA fait partie d’un écosystème d’appui au secteur associatif et coopératif, et d’autres structures peuvent être localement mobilisées comme l’ADEPFO, l’URSCOP (pour les coopératives sous forme de SCIC) ou les OPCO (organisme de collecte de la formation professionnelle).

Le DLA travaille en lien étroit avec ces organismes et les collectivités locales du département. Il ne peut agir efficacement en situation de crise mais doit traiter des problématiques d’ordre stratégique et structurels (organisation et gouvernance, modèle socio-économique, ancrage territorial).

Le DLA est un processus long, la phase accueil, diagnostic et recherche du prestataire dure minimum 3 mois, l’accompagnement peut durer jusqu’à 6 mois.

Dans l’Ariège depuis sa mise en place en 2004 le DLA a financé 460 accompagnements dont 371 individuels et 89 collectifs. A noter que certaines associations ayant bien compris l’intérêt du dispositif, ont pu bénéficier de plusieurs accompagnements.

Contact : Céline Despax 05.61.02.06.46

Fermer le menu