Finlande : le compte à rebours est en suspens…

  • 17 mars 2020
  • Elus - Enseignants - Professionnels de l’animation

Actualités du réseau Projets internationaux

L’actualité vient de modifier le calendrier et donc la date de programmation du voyage d’étude en Finlande. Mais la détermination reste là et le groupe de professionnels ariégeois a donc décidé d’utiliser ce temps contraint au renforcement du processus de préparation du séjour qui s’achemine sans doute vers un report à l’automne.

Le groupe reste motivé, impatient, et heureux d’être dans la perspective de cette expérience.

L’enthousiasme dans la préparation de ce projet sera encore plus nécessaire dans un contexte où les mesures de protection, les frontières entre les états de l’Union Européenne, se réactivent conjoncturellement mais devront à nouveau laisser la place à l’échange et à la coopération.

Une organisation rigoureuse

L’organisation est rigoureuse et vise à appréhender les contenus abordés au prisme des propositions faites par les partenaires finlandais.

  • Quel est l’état des lieux des sujets sur lesquels le groupe souhaite échanger une fois en Finlande : Politiques éducatives, Coéducation, Éducation (populaire/formelle/non formelle), Laïcité, Jeunesse, Formation, Inclusion…?
  • Comment est-il possible d’aborder ces sujets en croisant deux histoires et deux cultures différentes ?
  • Qu’est-ce que le groupe veut réellement aller chercher ?
  • Comment capitaliser des acquis sur place, comment reconnaître des apprentissages ?
  • Comment utiliser ces derniers pour une restitution visant à essaimer au retour, à mettre en perspectives ?
  • Quelles méthodologies utiliser pour briser la glace tout d’abord, pour gommer le problème de la langue ensuite et pouvoir ainsi échanger sur des sujets appréhendés de différentes manières par les uns et les autres ?
  • Quels outils de communication mettre en mouvement dès maintenant : page Facebook, alimentation du site internet « Territoires Éducatifs », revue de presse journalière…?
  • Quel lien avec le collectif départemental de mobilité internationale ?
  • … 

Une opportunité pour le département

Ce séminaire, au-delà des personnes qui vont avoir la chance de le vivre, est une véritable opportunité pour le département.

Loin d’être un voyage d’agrément il offre la possibilité de ramener de la matière utile pour enrichir les pratiques des professionnels mais également les approches des territoires en matière éducatives et sociales. Des restitutions sont d’ailleurs prévues sur chaque territoire ariégeois ainsi qu’au travers d’une journée départementale co-organisée avec le collectif mobilité. Donner l’envie de développer des projets à l’international, mobiliser des jeunes, leur permettre de vivre ces expériences formatives, tels sont à terme les enjeux.

Les liens tissés en Finlande seront tremplins à de nombreux autres projets par la suite.

La présence de l’Education Nationale

Mais afin que ce travail de mise en perspective puisse être le plus efficient possible, le groupe, après s’être élargi au réseau départemental d’information jeunesse, est complété par la présence de deux représentants institutionnels : une conseillère de la DDCSPP et un conseiller de l’Éducation Nationale de façon à continuer à faire du lien entre les dispositifs éducatifs portés par les uns et les autres et donner encore plus de sens au réseau départemental.

Des contacts par Skype

Le temps qui sépare le groupe du voyage, certes plus long que prévu, sera utilisé aussi pour rencontrer les partenaires par Skype et peaufiner ainsi les contenus de chaque visite prévue. L’échange n’en sera que plus riche et le séjour plus complet !

Fermer le menu